Accueil > Les cours > Les grilles > Aides à la réussite - en cours d’élaboration

Aides à la réussite - en cours d’élaboration

Pour aider les jeunes gens en difficulté, on n’arrête pas de chercher, ici et dans d’autres écoles. Il arrive qu’on parvienne à une aide efficace. Il arrive que non, en tout ou en partie. Mais nous sommes preneurs d’essayer lorsque faire se peut.

Certains jeunes ont de la peine à progresser en première ou deuxième année du secondaire. Bien entendu, on compte sur leur engagement personnel dans les études, mais cela ne suffit pas toujours.

Remédiation
Il peut arriver qu’une matière ne soit pas maîtrisée. Le conseil de classe peut alors envoyer l’élève en difficulté à quelques séances de remédiation (mathématique ou langues modernes). On y reverra les matières difficiles, on parlera méthode de travail, on apprendra à utiliser son journal de classe comme un agenda de travail et à rester en ordre dans ses notes de cours.

Logopède

Il y a peu de logopèdes qui travaillent dans les écoles secondaires. Avec les écoles de la région Hannut-Waremme-Huy et Ouffet, nous avons mis sur pied un travail de collaboration avec Madame Suzanne de Schrevel. Elle nous aide à cibler avec davantage de précision les difficultés de certains élèves, en utilisant des outils de professionnelle.

Etude dirigée

Le lundi, le mardi et le jeudi, les élèves qui ne peuvent rentrer immédiatement chez eux sont inscrits par leurs parents à l’étude dirigée (documents à rentrer au secrétariat). Avec l’aide de professeurs, ils vont apprendre à se mettre au travail, à utiliser leur journal de classe et se mettre à l’avance pour leurs devoirs et leurs leçons. Ils sont libérés au plus tard à 17 heures 15. Il ne s’agit pas d’une garderie, mais bien d’une étude, avec ses exigences de sérieux et de travail.

Un PIA (plan individualisé d’apprentissage)
Pour les élèves en difficultés récurrentes, le conseil de classe peut décider de confier l’enfant à un coach qui va travailler en séances individuelles ou collectives, pour améliorer les attitudes qui favorisent la réussite, réfléchir aux projets et ne pas se sentir seul dans les difficultés.

Années complémentaires
Il peut arriver que, malgré les efforts mis en oeuvre, un élève ne parvienne pas à maîtriser les compétences qui lui permettraient de fréquenter l’année supérieure au deuxième degré. Le conseil de classe de deuxième année l’oriente alors vers une année complémentaire. On y retravaille des matières, mais aussi l’estime de soi, le sens de l’effort et le projet d’orientation.
Les élèves qui suivent les cours en deuxième année complémentaire vont bénéficier d’une grille de cours spécifique, pour se lancer dans une deuxième chance de valoriser leurs acquis en deuxième année.

Nous ne pouvons promettre de réussir à coup sûr la prise en charge des enfants en difficultés d’apprentissage dans tous les cas. Mais nous essayons de progresser dans l’accueil des élèves à besoin spécifiques (dyslexie, HP, trouble de l’attention, etc.) Signaler au plus tôt ces difficultés et prendre rapidement rendez-vous avec la direction, le titulaire et/ou le PMS peut aussi aider à réfléchir à des pistes, au cas par cas.