Accueil > La vie dans l’école > Les activités > Année scolaire 10/11 > Excursion des 3e PM et PS au Bois du Cazier (04/02)

Excursion des 3e PM et PS au Bois du Cazier (04/02)

Dans le cadre du cours de formation humaine et de religion, nous avons choisi de mener une réflexion collective sur l’immigration. Afin de mieux comprendre, de décoder le discours des politiques et des médias, mais aussi en vue de nous départir de nos préjugés et de notre méconnaissance de cette question, nous avons cheminé ensemble pour tenter d’en savoir un peu plus sur ce thème plus que jamais d’actualité.

Pour ce faire, nous avons d’abord introduit le sujet en classe et fait un état de lieux des représentations de chacun. Ensuite, nous avons décrypté quelques articles et témoignages avant de nous pencher sur l’histoire de l’immigration.
À ce stade, la démarche était encore fort abstraite pour nos élèves ; c’est pourquoi nous avons estimé qu’une exposition et des activités organisées sur ce thème pourraient permettre à chacun de mieux appréhender la réalité concrète de la thématique.
Dans cette optique, nous avons estimé que la visite au Bois du Cazier nous offrirait la possibilité d’enrichir davantage nos connaissances sur le sujet. Nous avons profité de notre sortie pour visiter aussi le musée de l’industrie et assister à une démonstration de forge.

Le Bois du Cazier, lieu patrimonial et de mémoire minière, veut aussi être un site de conscience en abordant de façon actuelle des sujets tel que l’immigration, l’intégration…
Le Parcours du migrant est une visite sur cette thématique citoyenne et contemporaine qui s’adresse aux groupes. Celle-ci comporte deux parties : une visite guidée et une animation au choix en fonction des intérêts et des attentes des participants.

- Visite guidée

Le Parcours du migrant débute par une visite guidée où, à partir d’objets, de témoignages, de photographies ou de reconstitutions, le guide évoque l’immigration ouvrière dans le passé. La catastrophe de Marcinelle, le 8 août 1956, a coûté la vie à 262 mineurs provenant de 12 pays différents. Ce rappel permet de remonter dans le temps à la recherche des premiers déplacements de population et cette notion d’« étranger ». On évoque ensuite le traité de 1946 entre les gouvernements belge et italien mais aussi ceux qui ont suivi de 1956 à 1970 avec d’autres pays, entraînant ainsi l’arrivée d’Espagnols, de Grecs, de Marocains, de Turcs, …

- Animation "Vivre ensemble" (élaborée par la Maison de la Laïcité de La Louvière)

Un jeu où les participants sont face à un terrain vierge de toute occupation… A eux d’y construire la « Cité idéale » sur base d’une centaine de bâtiments à leur disposition.
Une fois cette première étape accomplie, le scénario se complique : le Chef de l’Etat a reçu des plaintes : les différentes communautés religieuses souhaitent la construction d’édifices de culte. Que faire ? Les construire tous ? En choisir certains ? Un seul ? Selon quels critères ? Quels sont les avantages, les inconvénients ? Qui paie ? Sur quel choix final se décider ? Quel est le modèle belge ?

Objectifs :

  • "Vivre ensemble" est un jeu de réflexion, d’observation, de stratégie, de choix, de discussions en groupe, de prise de décisions, … La conception de la ville est le fruit d’un travail collectif. La construction d’un lieu de culte va ouvrir le débat, le dialogue, l’échange d’idées.
  • L’accent est mis sur la collaboration, le respect, les valeurs démocratiques, les modes de décision et la gestion des conflits pour, au final, mieux vivre ensemble.